Editorial

    • mardi, 06 août 2019 08:41
    • Photo Gasypatriote

    Peur ou prudence ?

    Le Titre VI de la loi n° 2014-020 du 20 août 2014 sur les « élections territoriales » à son chapitre 1er, section 1ère à l’article 241 : « Conformément aux dispositions de l’article 34 al.1er de la loi organique n°2012-005 du 22 mars 2012 portant Code électoral, la liste électorale à utiliser aux élections communales est celle établie à la suite de la révision annuelle et arrêtée définitivement au 15 avril ». Le pouvoir actuel reconnaît-il enfin les lacunes des listes électorales des 2 scrutins passés (présidentiel et législatif)? Donc on procédera à une énième révision de la liste, la dite révision est-elle un prétexte afin de reporter les communales. Alors que, toujours dans le même titre VI à l’article 240, il est inscrit : « Le Chef de l’exécutif et les membres de l’organe délibérant de chaque Collectivité territoriale décentralisée sont élus au suffrage universel, pour un mandat de quatre (04) ans ». Comme les dernières élections communales remontent au 31 juillet 2015 et que les tribunaux administratifs ont proclamé les résultats définitifs le 18 septembre 2015, donc le mandat des maires est sur le point d’expirer, et après dépassement des termes du mandat (04 ans), il y a vacance de poste de facto et de jure (de fait et de droit).
    Lire la suite ...
    • lundi, 29 juillet 2019 11:29
    • Photo Gasypatriote

    Antananarivo: Génération, action et objectif nouveaux

    Antananarivo la ville des 1000 hommes depuis 4 siècles, est-elle la Cité des 1000 tourments? Avec tous les soucis et problèmes qu’elle traîne. Selon AfrikMag rapportant le magazine Forbes en 2018, Antananarivo est classée à la 3ème place des villes les plus sales au monde et la 1ère en Afrique. Elle arrive juste après Baku (Azerbaïdjan) et Dhaka (Bangladesh), sur notre continent elle arrive en tête avant Addis Abeba (6ème rang mondial) et Brazzaville (10ème rang mondial). Rien de surprenant au vue des amoncellements d’ordures et autres déchets jetés ici et là, en plus des états de nos rues et ruelles. En ce début du 21ème siècle, 20 ans sont déjà passés (on est en 2019), les charrettes et autres pousse-pousse tirés par des hommes en faladium (pieds nus !) engorgent encore les sentes ! On dirait le 19ème siècle en Chine ou en Europe, c’est-à-dire 200 ans de retard.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 26 juillet 2019 11:31

    Ny fanabeazana no hany apinga ahafahana miady amin’ny fahantrana, ny teknolojia no fanoitra

    Matetika isika mifampanontany hoe, dia nahoana i Madagasikara no gisitra lava toy izao, nahoana ny Renivohi-paritany sy ny Renivohim-pirenena no maloto, tsy mivoatra, lasa tobi-pamaharan'ny tsy fandriam-pahalemana, nefa efa mankarenin-tsofina ny mihaino sy mandre fa manana olona sy harena maro isika. Nisy namana Malagasy vao tonga eto Madagasikara, avy any Etats-Unis no niteny tamiko, fa toy ny basy omena lalaovin-jaza ny teknolojia omena ny "Malagasy sauvage". Somary tohina aho tamin'ilay teny mahitsy be. Nanazava izy, jereo hoy izy, fa ny Malagasy dia manana phone na finday anisan'ny raitra, manana fiara tsara tarehy, misy GPS, manana ordinatera, manana internet, manana drone, sy ny teknolojia maro hafa.
    Lire la suite ...
    • mardi, 23 juillet 2019 11:55
    • Photo Archives

    Ntsay Christian rempile

    Un jour après sa démission voilà que le Président de la République reconduit le Premier Ministre dans ses fonctions, ainsi Ntsay Christian remplace Christian Ntsay. Comme dit l’adage jamais 2 sans 3 ! Pour le Chef de l’Etat, lui et le Premier Ministre ont « la même vision et partagent les objectifs de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar ». Cette reconduite semble être conforme à l’article 54 de la Constitution de la 4ème République à l’alinéa 1: le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l'Assemblée nationale.
    Lire la suite ...
    • lundi, 22 juillet 2019 08:26

    Fitadiavana asa: Tolotra fahaizana fa tsy talao fangatahana

    Maro isika no mandefa hafatra aty amiko mitady asa, rariny loatra izany, hatreto dia tsy manana asa atolotra aho. Fa toro-hevitra no omeko, rehefa mitady asa, dia aza mitalao sy mitantara ny fijaliam-piainana rehetra amin'ny olona hitadiavana asa.Fantatry ny tompon'ny orinasa, fa matoa mitady asa, dia mila karama mifanentana amin'ny asa hiatrehana ny fiainana.Fa tsy ny fitalahoana akory no ampihetsim-po ny mpampiasa ka alahelo anao izy dia omeny asa ianao. Vao maika atahorany ny olona be problema sa hitarika problema ho azy ihany koa, izy koa efa tototry ny problemany ampandeha ny orinasany. Rehefa mitady asa, dia eritrereto fa mitovy ianao sy ny mpampiasa, izy mila ny fahaizanao ampandehanany ny orinasany, ianao kosa miandry tambiny amin'ny asa sy fahaizana omenao azy.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 18 juillet 2019 13:37
    • Photo Gasypatriote

    Et l’après Barea ?

    La fête est finie, les membres de l’équipe nationale de football, les Barea, rejoignent leur domicile ainsi que leur emploi qui est celui de joueur de foot professionnel. Ils ne sont pas partis les poches vides mais bien remplies ! Selon certains confrères les Barea se sont partagé 1,720 milliards d’Ariary et titulaire du Chevalier de l’Ordre National Malagasy. Ils les méritaient bien car ils ont « porté haut le flambeau national ». Contre toute attente les Barea ont fait vibrer tout un pays durant 2 semaines. Le petit poucet de l’Afrique a tracé son chemin et fait désormais partie des grands du monde footballistique du continent. Mais une fois que tout cet enthousiasme sera tombé, nous voilà dans notre train-train quotidien, pour ne pas dire de nos fâcheuses habitudes. Certes nos différentes catégories de sports ont été les parents pauvres de nos administrations et régimes successifs. On ne peut pas dire que rien n’a été fait, mais les initiatives ont été insuffisantes.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 17 juillet 2019 10:25

    Fanalana ny fitohanana eto Antananarivo Renivohitra

    Lany 3ora isan'andro amin'ity fitohanana eto Antananarivo Renivohitra ity, miteraka fantiantoka any amin'ny 500 000 olona x 3ora x 2000 ariary (Karama isan'ora raha mandray karama salan'isa 300 000 ariary isam-bolana)= 3 miliara ariary/ isan'andro = 3 miliara ar x 20 andro = 60 miliara ariary isam-bolana = 720 miliara isan-taona, ny fatiantoka ara-toekarena. Ambonin'izany ny vola lany amin'ny fanamboarana fiarakodia vokatry ny haratsian-dalana, sy ny solika lany amin'ny fiara mihodina 3 ora isan'andro anatin'ny fitohanana(1h30 mandroso ary 1h30 miverina mody). Vinaniana ahatratra any amin'ny 1000 miliara ariary any izany ny fatiantoka ara-toekarena eto an-drenivohitra fotsiny (1/5 n'ny tetibolam-pirenena ny fatiantoka) Tsy misy magie ny fanalana embouteillage eto Antananarivo Renivohitra, mila fanovana tsy maintsy atao.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 12 juillet 2019 12:00

    Misaotra BAREA

    Ny voalohan-teny dia ny miondrika manoloana ireo namoy ny ainy nandritra ny fiaraha-mientana ho fanohanana ny Ekipa Malagasy Barea an'i Madagasikara. Mankahery ireo fianakaviana. Ampanetren-tena kosa no hiarabana feno ny Ekipam-pirenena Malagasy, ireo mpilalao rehetra tsy misy hanavahana, na ireo niakatra kianja, na ireo natao fiandry. Arabaina manokana ihany koa ny mpanazatra, ireo mpitsabo, ireo mpikarakara, ary ireo Ray aman-dreny, na nitantana ny federasionina, na ny tany amin'ny kilioba niangan'ireny mpilalao ireny. Tsy adino ihany koa ny nipoiran'ny Barea, na ireo namorona anarana, na ny ao amin'ny CAF. Tsy hay tanisaina fa atao moro-bilany indray manodidina, ka dia "Misaotra Barea" no mamintina azy.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 10 juillet 2019 09:08
    • Photo FMF

    Alefa Barea

    La vie sociale, politique et bien d’autre est suspendue face aux exploits de l’équipe nationale: les Barea. Tout a été oublié : les morts de la soirée du 26 juin, les insuffisances de ces derniers mois, les embouteillages dans la capitale, les vols à la tire dans les rues,… Tout, tout sur les Barea. Eh oui pour notre première participation à un CAN c’est une réussite et on souhaite que cela continue. Mais des réflexions s’imposent car nous sommes tous pour la plupart devenus des critiques habitués à des défaites et on ne sait plus tirer des leçons des victoires, devenues rares. D’abord, il faut savoir que seuls 2 joueurs de notre équipe nationale jouent dans le championnat local (Cnaps et Fosa juniors), le reste à l’étranger. Même si l’AJESIA a fourni bon nombre d’entre eux, ils ont acquis leur maturité et performance sur les stades hors de la grande île : Afrique, Europe et même Amérique et même Asie (Thaïlande).
    Lire la suite ...
    • jeudi, 04 juillet 2019 12:58
    • Photo Gasypatriote

    Nation oubliée

    Durant la célébration du retour de l’Indépendance, beaucoup d’observateurs se sont posés la question: pourquoi le président de la République ne s’est point adressé à la nation ? D’habitude les anciens Chef de l’Etat faisaient un discours souhaitant une bonne fête nationale (Asaramanitra) à tous les Malagasy et ce avant la retransmission des feux d’artifice du 25 juin. Par la suite, ce speech présidentiel est diffusé en boucle sur les stations audiovisuelles publiques : RNM et TVM.Durant cette intervention, les différents présidents dissertaient sur les perspectives socio-économiques ainsi que le bilan des actions passées. Les détenus avaient eu leur amnistie. Mais cette année, nouveau régime, nouvelle mœurs. Pas de discours.
    Lire la suite ...
Page 10 sur 61