Kianja Barea: Quid de la bonne gouvernance ?

  • lundi, 06 janvier 2020 17:31
  • Anonymous
  • Photos Présidence et Photo Archives Net

C’est décidé que les travaux de rénovation du Stade municipal de Mahamasina débuteront cette semaine. Ces ouvrages coûteront la bagatelle de 77millions de dollar. Les Malagasy se félicitent de la réalisation d’un tel projet, d’autant plus que cet antre du football national a mauvaise réputation au niveau extérieur, plus particulièrement africain : champ de patate, champ d’arachides, champ de manioc, de la part des équipes africaines à l’issue de leur rencontre à Mahamasina. Sans oublier, les infrastructures sont tellement surannées qu’on se demande si ce stade ne doit pas être « remplacé ».

Les exploits de l’équipe nationale les Barea, et la décision du président de la FIFA récemment à Madagascar ont accéléré la prise de décision du Chef de l’Etat Andry Nirina Rajoelina de réhabiliter Mahamasina.

Selon les informations recueillies, les travaux sont confiés à une compagnie chinoise China State Construction Overseas Developpment, qui procédera en deux étapes. La 1ère phase durera six mois afin que le lieu puisse accueillir la célébration du 60ème anniversaire du retour de l’indépendance, en rénovant les tribunes, et une seconde étape de douze mois, pour les gradins et la pelouse. Voilà en quelques lignes le projet qui mérite d‘être reconnu à sa juste valeur. Mais…

La rénovation du stade qui sera rebaptisé « Stade Barea » sera financé par qui ? L’Etat malagasy ? La FIFA qui ne veut plus que Mahamasina accueille des matches internationaux sans avoir été rénové ? A moins que la Chine a déjà depuis longtemps sous les aisselles ce projet comme celui du Palais des Sports, quelques 20 ans de cela ? Car la société chinoise a été chargée sans qu’on sache s’il y a appel d’offre. N’oublions pas que la société Wuhan Iron and Steel Co (WISCO) a avancé 100 millions de dollars à la Transition en 2010 qui a permis à l’Etat de financer plusieurs infrastructures.

Sans faire du coq-à-l’âne, un petit rappel d’histoire s’impose : Mahamasina « ce qui rend sacré » a été jadis un marais aménagé par Ranavalona 1ère en champ de manœuvre pour l’armée royale à côté des rizières royales (Antanimbarin’Andriana) avec l’aménagement du lac Anosy( lieu de pisciculture) avec son ilot au milieu.

Un rocher dit sacré (vatomasina) sis du côté nord servait aux monarques de podium, et Radama II, les 2 Ranavalona ont fait leurs couronnements sur cette place. Mais avec la Colonisation et son désir frénétique d’effacer toute trace d’histoire du Royaume de Madagascar, Mahamasina a été transformé en complexe sportif et Hôpital de Befelatanana, Antanimbarin’Andriana remblayé et Anosy en déversoir d’eaux sales ! Mahamasina est devenu l’antre du football malagasy depuis plus d’un siècle.

Mais notre jeune président n’a pas hésité à construire un stade pour les rugbymen baptisé « stade Maki » à Andohatapenaka alors pourquoi pas un nouveau stade « stade Barea », par exemple du côté de Soamandrakizay, ce ne sont pas les espaces qui manquent et laisser Mahamasina à ses origines historiques, lieu des manifestations et célébrations nationales comme ce fut autrefois le cas.

De plus en plus passionnés de foot, surtout après les exploits des Barea, les Malagasy ne tiendront pas rigueur si on déplace leur stade dans un rayon de 5-7km, tout le monde se souvient des déplacements vers Vontovorona. Cette fois le Stade des Barea est un stade national mais non plus municipal. Il est préférable de faire du nouveau que detruire et rénover de vieilles infrastructures.

Cette rénovation du stade de Mahamasina doit se faire, mais sous le signe de la bonne gouvernance, la transparence si on est vraiment dans un Etat de droit, sans parler du choix de la priorité dans ce pays, en dépensant 77 millions de dollar dans le temps qui court, comme si on demande à son enfant, qui a faim, de regarder le match de foot, en attendant qu'on trouve de l'argent pour acheter de quoi mettre sous les dents.

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.